Collectif Urgence d'Acteurs Culturels de l'agglomération toulousaine
http://octobre.couac.org

Octobre Couac - Concerts, rencontres, dbats citoyens


 >> Voir aussi
 dans la même rubrique

  - Suivi communication : réseaux et médias
Petit panorama des "réseaux" et "médias" qui ont relayé l’information Vu l’état actuel de la (...)

  - Quelques photos
Rencontres professionnelles "Economie et Culture" ; Octobre 2006 Jeudi 5 ; Réunion du réseau (...)

  - Echos
Cette page est ouverte pour envoyer vos réactions, commentaires, ressentis sur l’événement Octobre (...)

Vous êtes ici : Accueil » Edition 2006 - Archivestoujours d’actualité » OCTOBRE COUAC ?

>>La genèse du projet

en ligne le 24 juillet 2006
Auteur(e) : 
Le Couac
Collectif Urgence d’Acteurs Culturels - Toulouse
Couac.org

Depuis longtemps nous tournions, avec Claude Renard (responsable de la mission Nouveaux Territoires de l’Art à l’Institut des Villes), autour de l’idée d’organiser à Toulouse un temps fort, une façon de faire le point et de valider la collaboration entre la commission "Lieux" du Couac et l’Institut des villes. La nécessité de rendre visibles un nombre certain de questionnements culturels dans la période qui s’ouvre a fini de nous décider.

Nous savions d’autre part que l’UFISC, Union Fédérale d’Intervention des Structures Culturelles, souhaitait organiser à la rentrée un temps de travail-restitution de leurs travaux centrés plus précisément sur les questions économiques. Il nous a paru intéressant de proposer à l’UFISC d’organiser cette rencontre à Toulouse en la juxtaposant à la journée organisée en partenariat avec l’Institut des Villes et par là-même de se donner la possibilité de créer des ponts qui fassent sens, de croiser différentes approches, différentes structures, au sein d’une même (et vaste) question : comment repenser l’économie des structures artistiques et culturelles ?

Le croisement étant par ailleurs d’autant plus facilité qu’il existe déjà bien évidemment des connexions, des passerelles (valeurs promues et défendues, modes d’organisation des structures, champs d’implication et de recherche, personnes...) entre ces réseaux même si les membres de l’UFISC ne partagent pas l’ensemble des problématiques abordées par les Nouveaux Territoires de l’Art et que, réciproquement, tous les NTA ne sont pas sur les "modèles" uniques de l’économie solidaire. Il sera particulièrement pertinent d’aborder les deux textes-manifestes, l’un émanant de l’UFISC (document de travail), l’autre rédigé lors d’une réunion de travail en juin 2006 à 3bisF - Aix-en-Provence intitulé "Pour une autre relation à l’art et aux populations".

Ces textes ainsi qu’un ensemble de contributions sont accessibles dans la rubrique "Economie et Culture - contributions"

A l’organisation de journées professionnelles, les acteurs culturels du Couac ont souhaité allier une programmation culturelle et artistique présentée sous chapiteau, dans un mélange de formes et de styles, déclinée sur deux soirées : un Cabaret Ciné Guinguette orchestré par les Vidéophages avec une série de projections thématiques, des numéros de cirque, théâtre, musiques... et un plateau éclectique of Musiques Actuelles conconté par les structures "musiques actuelles" du Couac et le réseau Rem-i (réseau des musiciens indépendants).

Une installation plastique de K-tia, Nadi.H.cas et Nataly Nato (collectif Mix’Art Myrys) sera également exposée sur ces deux jours.

Pour la programmation artistique, rendez vous ici

Les commentaires sur cet article

  • La genèse du projet

    28 septembre 2006, par Eric Prémel

    Je me faisais une joie de venir entendre et débattre avec vous sur un sujet qui secoue aussi les artistes de Bretagne, et d’autres régions, structures, artistes, initiatives… Ne pouvant être là ce week-end, j’ai pensé vous adresser ces quelques lignes...

    La question que vous allez poser le 7 octobre est plus que jamais centrale. Parce qu’elle est l’un des bouts de la pelote de laine opaque. Qu’il suffit de tirer.

    - Elle est liée à la place des artistes dans la société (dedans, les mains dans le cambouis, à côté, apolitique ou l’inverse, solidaire ou autiste, partagée ou inaccessible, connectée ou non avec le vacarme du monde et ses failles, ses reclus et exclus).

    - Comme elle est liée aux questions si récurrentes que posent l’état et les collectivités, avec injonction, de la conquête (sic) des « nouveaux publics » ou des « non publics », sans oser dire les gens.

    - Comme elle est liée, encore, à la tentation étrange de faire des artiste des opérateurs d’une drôle de formule : « le lien social ».

    - Elle pose aussi l’usage qui est fait des scènes, nationales, municipales, grandes ou petites : ces outils de travail, à temps partiel, fermés bien souvent. Et qui d’une certaine manière sont confisquées aux artistes ainsi, pourquoi pas, qu’aux habitants.

    - Elle (se) doit d’interroger les expertises des comités d’experts (pour avoir été expert théâtre à la Drac Bretagne quelques années).

    - Et rester vigilante sur ce qu’implique une décentralisation quelques fois heureuse, souvent inégale, sans projets.

    - Elle doit, en même temps, interroger un système prônant une culture (f)estivale surmultipliée dans une temporalité ou l’hiver est une saison de vaches maigres.

    - Revenir sur la circulation des artistes et des œuvres (la diffusion, cette notion d’espérance de vie).

    - Observer la culture et l’art du point de vue du Genre. L’étude du Ministère (en lien), gentille, montre que là aussi l’inégalité femmes/hommes existe bien. Ce qui n’intéresse pas du tout le milieu artistique en général, curieusement !



Le Couac reçoit une aide du Ministère de la Culture
dans le cadre des mesures pour l'emploi
au titre du développement artistique et culturel territorial
et bénéficie d'une aide au fonctionnement de la Ville de Toulouse.
   


Licence d'entrepreneur de spectacle n°314 965

Webmestre Fred Ortuño | Visuel Octobre Couac : Poisson Sec | Merci à Renan (Mix'Art Myrys)
Site développé sous SPIP 1.9 | Squelette RECIT-FP v1.3.5. | Navigateur Firefox chaudement recommandé | RSS